Les trois médicaments Cimzia, Vimpat et Neupro ont affiché une croissance de 25% de leurs ventes nettes, à 672 millions d'euros, "ce qui a plus que compensé" la baisse enregistrée par le Keppra (-6% à 339 millions) et des effets de change négatifs, selon l'entreprise.

Le CEO d'UCB, Roch Doliveux, s'est dit "ravi" par la performance du groupe.

La marge brute a progressé de 5% à 1,195 milliard d'euros et l'Ebitda récurrent de 29% à 391 millions.

Pour l'exercice 2014, UCB prévoit un chiffre d'affaires de 3,5 à 3,6 milliards d'euros, un Ebitda récurrent de 740 à 770 millions et un résultat par action compris entre 1,90 et 2,05 euros.

Les trois médicaments Cimzia, Vimpat et Neupro ont affiché une croissance de 25% de leurs ventes nettes, à 672 millions d'euros, "ce qui a plus que compensé" la baisse enregistrée par le Keppra (-6% à 339 millions) et des effets de change négatifs, selon l'entreprise. Le CEO d'UCB, Roch Doliveux, s'est dit "ravi" par la performance du groupe. La marge brute a progressé de 5% à 1,195 milliard d'euros et l'Ebitda récurrent de 29% à 391 millions.Pour l'exercice 2014, UCB prévoit un chiffre d'affaires de 3,5 à 3,6 milliards d'euros, un Ebitda récurrent de 740 à 770 millions et un résultat par action compris entre 1,90 et 2,05 euros.