Des changements minimes pourraient entraîner une croissance d'un quart du chiffre d'affaires du secteur, souligne cette étude, réalisée pour le compte de la Commission européenne dans douze pays de l'UE, dont la Belgique.

En 2012, près de la moitié des Européens ayant des difficultés à se déplacer ont malgré tout voyagé, ce qui représente 783 millions de voyage et un chiffre d'affaires brut de 786 milliards d'euros.

L'enquête montre que les voyageurs se déplacent davantage ou prévoient un budget de vacances plus élevé si l'accessibilité des lieux touristiques s'avère meilleure.

Plusieurs scénarios sont passés en revue, en fonction d'améliorations minimes, d'ampleur moyenne ou élargies en terme d'accessibilité. Avec à la clé une croissance du secteur touristique de respectivement 24,2%, 33,2% et 43,6%.

L'étude de GfK plaide aussi pour une meilleure formation du personnel afin de répondre aux exigences de cette catégorie de clients. Ce serait un "énorme progrès", indiquent les auteurs.