Randstad avait annoncé début août son intention de racheter Monster pour environ 395 millions d'euros, offrant 3,40 dollars par action. MediaNews Group, principal actionnaire du site internet américain, a cependant estimé cette proposition trop faible et a même rejeté une offre de 3,70 dollars par action pour une petite partie des parts de Monster.

Malgré cela, Randstad n'entend pas revoir son offre à la hausse, a confié son directeur financier à l'agence de presse néerlandaise ANP. "C'est une bonne offre, à laquelle nous avons réfléchi très fortement. Je suis habité d'un bon sentiment mais c'est aux actionnaires de Monster qu'il revient de prendre une décision", dit-il.

L'offre de Randstad court jusque vendredi inclus. On saura alors combien d'actionnaires du site internet américain sont favorables à cette transaction.

Le groupe néerlandais d'intérim a, par ailleurs, publié mardi un bénéfice net en hausse de 16%, porté notamment par la croissance de ses marchés européens et par des acquisitions en Italie et au Japon. Le bénéfice net s'est, lui, établi à 176,8 millions d'euros alors que le chiffre d'affaires a atteint 5,35 milliards d'euros, en hausse de 7% sur un an.