Quick restera aux mains du fonds Qualium, confirment mardi les journaux économiques L'Echo et De Tijd, sur base d'informations de la revue spécialisée CF News. Le fonds de capital-risque français, qui avait acquis Quick en 2006 pour 730 millions d'euros, a en effet décidé de ne plus vendre la chaîne fast-food.

Il semble que le prix proposé à la vente, soit 1 milliard d'euros, ait refroidi les candidats acquéreurs qui n'étaient pas prêts à avancer plus de 800 millions d'euros, indiquent L'Echo et De Tijd.

Qualium avait mandaté en janvier dernier la banque d'affaires Rotschild afin d'étudier des options stratégiques pour Quick. La tiédeur de l'accueil réservé par les fonds d'investissement à la perspective d'une reprise semble avoir décidé Qualium à opter actuellement pour le statu quo.

Trends.be, avec Belga

Quick restera aux mains du fonds Qualium, confirment mardi les journaux économiques L'Echo et De Tijd, sur base d'informations de la revue spécialisée CF News. Le fonds de capital-risque français, qui avait acquis Quick en 2006 pour 730 millions d'euros, a en effet décidé de ne plus vendre la chaîne fast-food.Il semble que le prix proposé à la vente, soit 1 milliard d'euros, ait refroidi les candidats acquéreurs qui n'étaient pas prêts à avancer plus de 800 millions d'euros, indiquent L'Echo et De Tijd.Qualium avait mandaté en janvier dernier la banque d'affaires Rotschild afin d'étudier des options stratégiques pour Quick. La tiédeur de l'accueil réservé par les fonds d'investissement à la perspective d'une reprise semble avoir décidé Qualium à opter actuellement pour le statu quo.Trends.be, avec Belga