"Dès lundi, le travail sera mis en place dans les magasins pour expliquer l'accord, la nouvelle structure et les modalités de départ pour les travailleurs concernés", explique Mme Delmée. Le protocole d'accord signé vendredi prévoit 950 emplois supprimés au lieu de 1.233 initialement.

"Une satisfaction. Le nombre d'emplois supprimés a été réduit car les hypermarchés d'Alleur et de Genk ne fermeront pas leurs portes. C'est une satisfaction pour les travailleurs de ces magasins en dépit des licenciements", poursuit Mme Delmée. La direction de Carrefour Belgique a signé un protocole d'accord concernant le plan de transformation de l'enseigne avec ses partenaires sociaux.

Le nombre d'emplois supprimé est réduit à 950, au lieu des 1.233 évoqués depuis le mois de janvier. Quatre formules de départ volontaires seront proposées aux travailleurs afin d'éviter tout licenciement sec.

"Dès lundi, le travail sera mis en place dans les magasins pour expliquer l'accord, la nouvelle structure et les modalités de départ pour les travailleurs concernés", explique Mme Delmée. Le protocole d'accord signé vendredi prévoit 950 emplois supprimés au lieu de 1.233 initialement. "Une satisfaction. Le nombre d'emplois supprimés a été réduit car les hypermarchés d'Alleur et de Genk ne fermeront pas leurs portes. C'est une satisfaction pour les travailleurs de ces magasins en dépit des licenciements", poursuit Mme Delmée. La direction de Carrefour Belgique a signé un protocole d'accord concernant le plan de transformation de l'enseigne avec ses partenaires sociaux. Le nombre d'emplois supprimé est réduit à 950, au lieu des 1.233 évoqués depuis le mois de janvier. Quatre formules de départ volontaires seront proposées aux travailleurs afin d'éviter tout licenciement sec.