"Le léger raffermissement observé dans l'industrie manufacturière repose sur une appréciation plus favorable du carnet de commandes total et sur des prévisions de demande plus vigoureuses. Dans les services aux entreprises, la confiance s'est quelque peu effritée suite à une révision à la baisse des perspectives relatives à l'activité des firmes et à la demande générale du marché. Dans la construction, le faible tassement de l'indicateur s'explique par une contraction modérée de la demande, accompagnée, pour la première fois en quatre mois, de prévisions plus négatives en la matière", explique la BNB.

Enfin, les commerçants s'attendent également à une très nette baisse de la demande au cours des trois prochains mois et anticipent, en outre, une réduction des commandes auprès des fournisseurs.

"Le léger raffermissement observé dans l'industrie manufacturière repose sur une appréciation plus favorable du carnet de commandes total et sur des prévisions de demande plus vigoureuses. Dans les services aux entreprises, la confiance s'est quelque peu effritée suite à une révision à la baisse des perspectives relatives à l'activité des firmes et à la demande générale du marché. Dans la construction, le faible tassement de l'indicateur s'explique par une contraction modérée de la demande, accompagnée, pour la première fois en quatre mois, de prévisions plus négatives en la matière", explique la BNB. Enfin, les commerçants s'attendent également à une très nette baisse de la demande au cours des trois prochains mois et anticipent, en outre, une réduction des commandes auprès des fournisseurs.