Vers 15h00, le conseil d'entreprise était toujours en cours mais l'intention de licenciement était déjà connue. La direction explique sa décision par la faiblesse des marchés et l'absence de reprise en Asie. Par ailleurs, Dana Belgium, qui emploie environ 500 personnes dont 350 ouvriers, entend investir 1,8 million d'euros dans l'entreprise pour la moderniser. Au début de l'année, la direction avait déjà supprimé les horaires de nuit et du week-end.