La flotte mondiale, tous constructeurs confondus, devrait atteindre 47.080 appareils en 2041, contre 25.900 en 2019, détaille le groupe dans un rapport annuel diffusé à la veille de l'ouverture du salon aéronautique de Farnborough (Royaume-Uni). C'est un peu moins que les 49.405 avions en 2040 prévus l'an dernier, car Boeing a révisé à la baisse ses prévisions pour la croissance économique mondiale annuelle (+2,6% au lieu de +2,7% en moyenne).

Cela devrait se traduire par une croissance du trafic de passagers moins forte que prévu (+3,8% au lieu de +4,0%). C'est en revanche un peu plus que les dernières prévisions d'Airbus, dévoilées lundi, qui estime que la flotte mondiale atteindra 46.930 appareils en 2041 contre 22.880 appareils en service en 2020. Boeing table désormais sur la livraison, tous constructeurs confondus, de 42.710 nouveaux avions dans les vingt prochaines années (41.170 sans compter le marché russe, très incertain), soit 900 de moins que dans ses prévisions de l'an dernier. Avec l'explosion du commerce en ligne, la tendance s'accélère encore pour les appareils transportant des marchandises: Boeing prévoit que la flotte d'avions-cargos grossira de 80% d'ici 2041.

La flotte mondiale, tous constructeurs confondus, devrait atteindre 47.080 appareils en 2041, contre 25.900 en 2019, détaille le groupe dans un rapport annuel diffusé à la veille de l'ouverture du salon aéronautique de Farnborough (Royaume-Uni). C'est un peu moins que les 49.405 avions en 2040 prévus l'an dernier, car Boeing a révisé à la baisse ses prévisions pour la croissance économique mondiale annuelle (+2,6% au lieu de +2,7% en moyenne). Cela devrait se traduire par une croissance du trafic de passagers moins forte que prévu (+3,8% au lieu de +4,0%). C'est en revanche un peu plus que les dernières prévisions d'Airbus, dévoilées lundi, qui estime que la flotte mondiale atteindra 46.930 appareils en 2041 contre 22.880 appareils en service en 2020. Boeing table désormais sur la livraison, tous constructeurs confondus, de 42.710 nouveaux avions dans les vingt prochaines années (41.170 sans compter le marché russe, très incertain), soit 900 de moins que dans ses prévisions de l'an dernier. Avec l'explosion du commerce en ligne, la tendance s'accélère encore pour les appareils transportant des marchandises: Boeing prévoit que la flotte d'avions-cargos grossira de 80% d'ici 2041.