L'Audi électrique qui sera fabriquée à Forest à partir de 2018 coûtera cher à tout le monde. Tout d'abord à ceux qui l'achèteront : ce SUV haut de gamme, entre les Audi Q5 et Q7, tout électrique, présentera une autonomie de 500 km et une puissance de 500 cv. Son prix sera probablement élevé. Il concurrencera la nouvelle Tesla Model X, dont le tarif débute au-dessus des 80.000 euros.
...

L'Audi électrique qui sera fabriquée à Forest à partir de 2018 coûtera cher à tout le monde. Tout d'abord à ceux qui l'achèteront : ce SUV haut de gamme, entre les Audi Q5 et Q7, tout électrique, présentera une autonomie de 500 km et une puissance de 500 cv. Son prix sera probablement élevé. Il concurrencera la nouvelle Tesla Model X, dont le tarif débute au-dessus des 80.000 euros. La Q6 sera aussi chère pour les pouvoirs publics. Les trois régions se sont associées pour financer la formation des employés (30 millions d'euros), et le fédéral va consentir une aide de 120 millions d'euros, essentiellement dans le cadre du tax shift. Au total, 150 millions seront investis pour garantir le maintien de 2.600 emplois jusqu'en 2025. Soit presque 58.000 euros par salarié - ce calcul ne tient toutefois pas compte de l'impact sur la sous-traitance réalisée par les entreprises qui gravitent autour de l'usine de Forest. A ce tarif, on comprend que les ministres régionaux et fédéraux se soient un peu empoignés. Le Premier ministre Charles Michel avait souhaité annoncer en premier (et seul) la bonne nouvelle à la presse, ce qui a agacé le ministre président de la Région de Bruxelles-Capitale Rudi Vervoort, qui s'est invité. Si les pouvoirs publics ont été si généreux, c'est que l'assemblage d'automobiles se fait rare en Belgique. Après le départ de Renault à Vilvoorde (1997), de General Motors à Anvers (2010) et de Ford à Genk (2014), il ne reste plus que Volvo à Gand et Audi à Forest. Il s'en est fallu de peu : en 2006, le groupe Vokswagen avait envisagé de fermer Forest avant de se raviser pour affecter l'usine à sa filiale Audi, assuré d'un paquet d'aides publiques. Depuis lors, l'Audi A1 a prospéré sur les chaînes de Forest, avec un succès constant : l'usine produit plus de 100.000 voitures par an. L'histoire aurait pu se terminer en 2018, car la nouvelle génération A1 sera fabriquée en Espagne. L'utilité de l'usine de Forest était remise en jeu. Cela fait donc plus d'un an que les pouvoirs publics, à tous les échelons, font siège chez Audi pour lui vanter les aides qui rendront l'usine de Forest compétitive afin d'attirer un nouveau modèle, face aux usines du groupe, notamment en Espagne et en Hongrie. Forest s'est finalement vu attribuer un modèle flatteur, la première électrique d'Audi qui devrait s'appeler Q6. Certes, le volume de production sera plus modeste que celui de l'A1. En comparaison, Tesla, le champion de la voiture électrique, ne dépasse pas les 50.000 voitures vendues par an, dont 820 en Belgique. Mais la Q6, plus complexe que l'A1, devrait nécessiter plus de main-d'oeuvre et ses batteries seront aussi fabriquées à Forest. Notons enfin la mission de " centre de compétence " que VW a attribuée à Forest pour le domaine de la motorisation électrique. Voilà qui ouvre la perspective - rêvons un peu - de voir d'autres modèles du groupe VW assemblés à Forest.