L'opérateur malinois, dont les services sont distribués en Flandre et dans certaines communes bruxelloises, a annoncé une hausse prochaine de ses tarifs, à laquelle 55.000 de ses clients s'opposent dans une pétition.

"Nous sommes déjà certainement 10% moins chers que Telenet. Avec cette augmentation, la différence (de prix) sera plus importante encore. Nous allons les (clients de Telenet, ndlr) contacter cette semaine", explique Jan Margot, porte-parole de Proximus.

Le ministre fédéral des Télécommunications Alexander De Croo (Open Vld) a déjà donné son accord à la démarche. Selon lui, il existe des objections juridiques à un achat de groupe dans le secteur des télécommunications.

L'opérateur malinois, dont les services sont distribués en Flandre et dans certaines communes bruxelloises, a annoncé une hausse prochaine de ses tarifs, à laquelle 55.000 de ses clients s'opposent dans une pétition."Nous sommes déjà certainement 10% moins chers que Telenet. Avec cette augmentation, la différence (de prix) sera plus importante encore. Nous allons les (clients de Telenet, ndlr) contacter cette semaine", explique Jan Margot, porte-parole de Proximus. Le ministre fédéral des Télécommunications Alexander De Croo (Open Vld) a déjà donné son accord à la démarche. Selon lui, il existe des objections juridiques à un achat de groupe dans le secteur des télécommunications.