Les analystes interrogés par l'agence Bloomberg tablaient sur un chiffre d'affaires de 1,50 milliard d'euros et sur un EBITDA de 431 millions. Quant au bénéfice net du groupe, il a atteint 145 millions d'euros, alors que les analystes misaient sur 131 millions. "Grâce aux belles prestations de Proximus, nous avons dépassé notre propre ambition et atteindrons notre objectif de croissance dès 2015", a commenté Dominique Leroy, l'administrateur délégué de Proximus, citée dans un communiqué. Cette dernière s'est par ailleurs félicitée de la progression du nombre de clients Proximus (+61.000 cartes postpaid mobile +35.000 abonnements TV, +25.000 lignes internet fixes mais -42.000 cartes prepaid mobiles et -14.000 lignes vocales fixes). Dans ce contexte, le groupe a revu ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice à la hausse, tablant désormais sur une croissance d'environ 2% du chiffre d'affaires comparable (hors BICS) et une croissance de 3 à 5% de l'EBITDA sous-jacent par rapport à 2014.

Les analystes interrogés par l'agence Bloomberg tablaient sur un chiffre d'affaires de 1,50 milliard d'euros et sur un EBITDA de 431 millions. Quant au bénéfice net du groupe, il a atteint 145 millions d'euros, alors que les analystes misaient sur 131 millions. "Grâce aux belles prestations de Proximus, nous avons dépassé notre propre ambition et atteindrons notre objectif de croissance dès 2015", a commenté Dominique Leroy, l'administrateur délégué de Proximus, citée dans un communiqué. Cette dernière s'est par ailleurs félicitée de la progression du nombre de clients Proximus (+61.000 cartes postpaid mobile +35.000 abonnements TV, +25.000 lignes internet fixes mais -42.000 cartes prepaid mobiles et -14.000 lignes vocales fixes). Dans ce contexte, le groupe a revu ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice à la hausse, tablant désormais sur une croissance d'environ 2% du chiffre d'affaires comparable (hors BICS) et une croissance de 3 à 5% de l'EBITDA sous-jacent par rapport à 2014.