Le ministre fédéral des Consommateurs Kris Peeters (CD&V) avait envoyé l'Inspection économique dans les bureaux d'Albert Heijn afin de vérifier la comptabilité. Cette enquête est terminée.

"La vente à perte rend impossible la concurrence normale"

L'Inspection économique examine désormais la possibilité de proposer un arrangement à Albert Heijn ou de transmettre le dossier à la justice. "Les prix bas sont bons pour le consommateur, mais la vente à perte rend impossible la concurrence normale", indique le ministre. "Les grands acteurs peuvent alors éliminer les petits concurrents et dominer le marché, nous ne pouvons pas le permettre."