En 2017, le chiffre d'affaires publicitaire représentait 52,5% du chiffre d'affaires total. Cette part est passée à 46,6% l'an dernier.

Roularta ne fait pas de pronostic pour 2019. "Cela dépend beaucoup du marché publicitaire qui varie de mois en mois et avec des réservations tardives, donc nous préférons rester prudents", a souligné le CEO Xavier Bouckaert. Le président Rik De Nolf a déclaré s'attendre à un bon mois de mai en terme de publicité dans la perspective des élections.

Pour le 20e anniversaire de l'entrée en Bourse de Roularta, le CEO Xavier Bouckaert a ouvert la Bourse de Bruxelles ce vendredi

Roularta a connu une année 2018 pleine de changements, en particulier au début de l'année. Roularta a finalisé la vente de Medialaan à son ancien co-actionnaire De Persgroep. Cette opération a mené à une plus-value de 145,7 millions d'euros. Dans l'autre sens, Roularta a repris une participation de 50% que détenait De Persgroep dans Mediafin, l'entreprise qui chapeaute De Tijd et L'Echo. Ces deux opérations ont livré un solde positif en cash de 222 millions d'euros. Enfin, Roularta a repris les magazines féminins de Sanoma (Libelle, Flair, GAEL, Feeling...).

"Nous sommes clairement satisfaits de nos décisions stratégiques", a ajouté M. De Nolf. "Pour nous, il était important de voir que notre stratégie avait porté ses fruits sur les synergies".

A l'occasion du 20e anniversaire de l'entrée en Bourse de Roularta, le CEO Xavier Bouckaert a ouvert la Bourse de Bruxelles vendredi matin.