Selon M. Flamand, l'intention de fermeture du seul magasin belge, mais aussi d'une centaine d'autres boutiques dans le monde, découle d'une décision du nouveau CEO Steve Rowe, entré en fonction plus tôt cette année et qui avait demandé un rapport sur la situation financière des magasins.

Les syndicats ont posé plusieurs dizaines de questions, notamment sur les chiffres divergents qui leur ont été présentés concernant le déficit du groupe. La direction belge n'a pas pu répondre à la question d'une éventuelle poursuite des activités dans le cas ou la boutique bruxelloise devenait bénéficiaire, toujours selon M. Flamand.

La tenue d'un conseil d'entreprise au niveau européen a également été demandée avant septembre 2017 - date actuellement prévue pour un prochain CE européen - puisque la fermeture du M&S belge pourrait se produire au printemps.

Marks & Spencer avait rouvert un magasin en Belgique en mai 2015 après avoir quitté une première fois le pays en 2001, à la suite d'une politique de recentrage sur l'Angleterre. L'intention de fermeture, annoncée mardi 8 novembre, menace 126 emplois.