Le syndicat veut maintenir la pression sur les patrons et le gouvernement, après la grève interprofessionnelle du 9 novembre. Il espère que la CSC et la CGSLB suivront le mouvement. "Les gens nous disent qu'ils ne pourront pas payer les factures d'énergie cet hiver, malgré les mesures prises par le gouvernement", explique le président de la FGTB Thierry Bodson à L'Echo. "Et la norme salariale à 0% pour 2, 4 voire 6 ans, ça ne passe vraiment pas. Alors quand en plus les patrons demandent au gouvernement un saut d'index, on doit retaper sur le clou!" Le syndicat socialiste ajoute que cette manifestation sera suivie d'autres actions et qu'une nouvelle grève n'est pas exclue.

Le syndicat veut maintenir la pression sur les patrons et le gouvernement, après la grève interprofessionnelle du 9 novembre. Il espère que la CSC et la CGSLB suivront le mouvement. "Les gens nous disent qu'ils ne pourront pas payer les factures d'énergie cet hiver, malgré les mesures prises par le gouvernement", explique le président de la FGTB Thierry Bodson à L'Echo. "Et la norme salariale à 0% pour 2, 4 voire 6 ans, ça ne passe vraiment pas. Alors quand en plus les patrons demandent au gouvernement un saut d'index, on doit retaper sur le clou!" Le syndicat socialiste ajoute que cette manifestation sera suivie d'autres actions et qu'une nouvelle grève n'est pas exclue.