"Plus qu'un changement de nom, 'Voltswagen' permet au groupe de faire savoir au grand public son engagement vers la mobilité électrique", explique l'entreprise dans un communiqué mardi.

Dans la même veine, General Motors avait dévoilé en début d'année un nouveau logo destiné à symboliser son virage vers les véhicules n'émettant pas d'émissions, avec notamment une nouvelle forme pour la lettre M censée suggérer une prise électrique.

Volskwagen a diffusé par erreur lundi soir un communiqué sur le sujet, laissant planer le doute sur la possibilité que ce soit un canular du 1er avril. La presse allemande est particulièrement friande des blagues et farces en tout genre en cette période.

Un porte-parole de Volkswagen aux Etats-Unis a assuré à l'AFP que le changement devait initialement être annoncé le 29 avril et qu'il reflète bien l'évolution des modèles proposés par le groupe.

Le groupe a pour ambition de devenir leader mondial sur le créneau des véhicules électriques, devant Tesla, dès 2025.

"Ce changement de nom marque l'attachement à notre passé en tant que 'voiture du peuple'" --ce que signifie le mot Volkswagen en allemand-- "et notre ferme conviction que notre avenir est d'être le fournisseur de la voiture électrique du peuple", a souligné Scott Keogh, directeur général de la filiale du groupe aux Etats-Unis.

Cette évolution coïncide aussi avec l'arrivée dans le pays de la voiture ID.4, le SUV tout électrique de Volkswagen.

Le changement, qui sera officialisé début mai, ne concerne bien que "Voltswagen of America", une filiale de l'entreprise qui commercialise aux Etats-Unis les voitures Arteon, Atlas, Atlas Cross Sport, Golf, Golf GTI, ID.4 Electric SUV, Jetta, Jetta GLI, Passat et Tiguan.

La société prévoit de conserver des éléments visuels de l'héritage de Volkswagen, dont le bleu: il restera foncé pour les véhicules fonctionnant au carburant mais deviendra clair pour les véhicules électriques.

Volkswagen n'en est pas à son premier coup de communication de ce genre: pour le lancement d'une nouvelle Golf en 2003, le groupe avait fait rebaptiser pendant quelques semaines la ville où il est basé en Allemagne, Wolfsburg, en "Golfsburg".

"Plus qu'un changement de nom, 'Voltswagen' permet au groupe de faire savoir au grand public son engagement vers la mobilité électrique", explique l'entreprise dans un communiqué mardi. Dans la même veine, General Motors avait dévoilé en début d'année un nouveau logo destiné à symboliser son virage vers les véhicules n'émettant pas d'émissions, avec notamment une nouvelle forme pour la lettre M censée suggérer une prise électrique. Volskwagen a diffusé par erreur lundi soir un communiqué sur le sujet, laissant planer le doute sur la possibilité que ce soit un canular du 1er avril. La presse allemande est particulièrement friande des blagues et farces en tout genre en cette période.Un porte-parole de Volkswagen aux Etats-Unis a assuré à l'AFP que le changement devait initialement être annoncé le 29 avril et qu'il reflète bien l'évolution des modèles proposés par le groupe. Le groupe a pour ambition de devenir leader mondial sur le créneau des véhicules électriques, devant Tesla, dès 2025."Ce changement de nom marque l'attachement à notre passé en tant que 'voiture du peuple'" --ce que signifie le mot Volkswagen en allemand-- "et notre ferme conviction que notre avenir est d'être le fournisseur de la voiture électrique du peuple", a souligné Scott Keogh, directeur général de la filiale du groupe aux Etats-Unis. Cette évolution coïncide aussi avec l'arrivée dans le pays de la voiture ID.4, le SUV tout électrique de Volkswagen. Le changement, qui sera officialisé début mai, ne concerne bien que "Voltswagen of America", une filiale de l'entreprise qui commercialise aux Etats-Unis les voitures Arteon, Atlas, Atlas Cross Sport, Golf, Golf GTI, ID.4 Electric SUV, Jetta, Jetta GLI, Passat et Tiguan. La société prévoit de conserver des éléments visuels de l'héritage de Volkswagen, dont le bleu: il restera foncé pour les véhicules fonctionnant au carburant mais deviendra clair pour les véhicules électriques. Volkswagen n'en est pas à son premier coup de communication de ce genre: pour le lancement d'une nouvelle Golf en 2003, le groupe avait fait rebaptiser pendant quelques semaines la ville où il est basé en Allemagne, Wolfsburg, en "Golfsburg".