Le groupe allemand a une option sur les parts restantes de Brussels Airlines, un droit qu'il n'a jamais exercé. Mais selon le journal, Lufthansa est désormais convaincu qu'il est temps de mettre la main sur la compagnie belge.

Le Züddeutsche Zeitung indique que Lufthansa devrait donner sa décision le 27 avril prochain. Selon le journal, le prix d'achat pourrait atteindre 250 millions d'euros. Lufthansa est particulièrement intéressée par le réseau africain de Brussels Airlines et la présence de la compagnie dans la capitale de l'Europe.

Pour Lufthansa, il est clair que Brussels Airlines est trop petite pour pouvoir survivre de manière indépendante. La compagnie belge pourrait rejoindre la plate-forme à bas coûts Eurowings, qui pourrait reprendre des fonctions centrales chez Brussels Airlines. On ne sait pas encore si la marque Brussels Airlines disparaîtrait. Officiellement, Lufthansa doit donner une réponse au deuxième trimestre 2016.

Le groupe allemand a une option sur les parts restantes de Brussels Airlines, un droit qu'il n'a jamais exercé. Mais selon le journal, Lufthansa est désormais convaincu qu'il est temps de mettre la main sur la compagnie belge. Le Züddeutsche Zeitung indique que Lufthansa devrait donner sa décision le 27 avril prochain. Selon le journal, le prix d'achat pourrait atteindre 250 millions d'euros. Lufthansa est particulièrement intéressée par le réseau africain de Brussels Airlines et la présence de la compagnie dans la capitale de l'Europe. Pour Lufthansa, il est clair que Brussels Airlines est trop petite pour pouvoir survivre de manière indépendante. La compagnie belge pourrait rejoindre la plate-forme à bas coûts Eurowings, qui pourrait reprendre des fonctions centrales chez Brussels Airlines. On ne sait pas encore si la marque Brussels Airlines disparaîtrait. Officiellement, Lufthansa doit donner une réponse au deuxième trimestre 2016.