Les personnes intéressées peuvent postuler jusqu'au 6 février. Les candidats doivent disposer au minimum du diplôme d'études secondaires, être citoyen européen, pouvoir présenter un certificat de bonne vie et moeurs et avoir une bonne connaissance de l'anglais. Belgocontrol s'attend à recevoir 1.000 à 1.200 candidatures.

Plusieurs épreuves seront organisées dans le cadre de la procédure (notamment des tests de compétences, des contrôles médicaux, des entretiens psychologiques, etc) pour choisir les 12 aspirants-contrôleurs aériens.

Après une formation - rémunérée - de deux ans, les candidats rejoindront l'une des tours de contrôle des aéroports belges, à Anvers, Bruxelles, Charleroi, Liège ou Ostende. Environ 270 contrôleurs du trafic aérien travaillent actuellement au sein de Belgocontrol.

Les personnes intéressées peuvent postuler jusqu'au 6 février. Les candidats doivent disposer au minimum du diplôme d'études secondaires, être citoyen européen, pouvoir présenter un certificat de bonne vie et moeurs et avoir une bonne connaissance de l'anglais. Belgocontrol s'attend à recevoir 1.000 à 1.200 candidatures. Plusieurs épreuves seront organisées dans le cadre de la procédure (notamment des tests de compétences, des contrôles médicaux, des entretiens psychologiques, etc) pour choisir les 12 aspirants-contrôleurs aériens. Après une formation - rémunérée - de deux ans, les candidats rejoindront l'une des tours de contrôle des aéroports belges, à Anvers, Bruxelles, Charleroi, Liège ou Ostende. Environ 270 contrôleurs du trafic aérien travaillent actuellement au sein de Belgocontrol.