L'enjeu est d'importance puisqu'Electrabel a déjà acquitté, depuis 2008, près d'1,8 milliard d'euros à la suite de cet impôt spécial en compensation des bénéfices réalisés sur des centrales amorties depuis longtemps.

L'Etat belge, qui s'est vu notifier cette plainte "introduite il y a un petit bout de temps", s'apprête à y répondre.

Cette procédure est sans doute une tentative de faire entendre sa voix alors que des négociations se préparent avec le nouveau gouvernement, dans le cadre de la prolongation des réacteurs de Doel 1 et 2

L'enjeu est d'importance puisqu'Electrabel a déjà acquitté, depuis 2008, près d'1,8 milliard d'euros à la suite de cet impôt spécial en compensation des bénéfices réalisés sur des centrales amorties depuis longtemps. L'Etat belge, qui s'est vu notifier cette plainte "introduite il y a un petit bout de temps", s'apprête à y répondre. Cette procédure est sans doute une tentative de faire entendre sa voix alors que des négociations se préparent avec le nouveau gouvernement, dans le cadre de la prolongation des réacteurs de Doel 1 et 2