Dans des centaines d'autres entreprises, d'autres actions, comme des pétitions, des conseils d'entreprise extraordinaires, des manifestations ou des contacts avec les employeurs, sont prévues, précise le syndicaliste.

Les syndicats veulent exprimer leur colère contre la réforme des pensions du gouvernement fédéral, l'attitude "déresponsabilisée" des employeurs, l'échec des négociations sur les métiers pénibles et les problèmes de pouvoir d'achat. Ils souhaitent également montrer leur fermeté avant le début des discussions sur l'accord interprofessionnel. Les actions seront surtout menées dans les secteurs industriels, comme les entreprises agroalimentaires, métallurgiques et textiles.