La majorité des travailleurs étrangers en Belgique sont de nationalité française avec une part de 3,83%. Le nombre de travailleurs venant de pays tels que la Roumanie ou la Bulgarie a doublé en 10 ans (+93%), passant de 1,39% à 2,68% du total.

Le nombre de travailleurs polonais en Belgique était en hausse de 2012 à 2017 (de 0,8% à 1%) mais a diminué fortement depuis et est même retombé à 0,85% cette année, selon Partena Professional. Les travailleurs italiens sont passés de 2,5% du total en 2012 à 2,09% aujourd'hui.

"Les travailleurs étrangers représentent une partie très importante de notre économie. Si les bouleversements sociétaux qu'ont été le Brexit et le coronavirus ont eu un impact différencié sur leur nombre en Belgique, nous ne devrions pas connaître une situation similaire à l'exode britannique. Nous observons d'ailleurs une grande augmentation des travailleurs venant des pays de l'Est. La Pologne fait figure d'exception, et c'est notamment lié au développement social et salarial que connaît le pays, qui permet à ses travailleurs de trouver de bons emplois dans leur pays", explique Wim Demey, Customer Intelligence Manager chez Partena Professional.

La majorité des travailleurs étrangers en Belgique sont de nationalité française avec une part de 3,83%. Le nombre de travailleurs venant de pays tels que la Roumanie ou la Bulgarie a doublé en 10 ans (+93%), passant de 1,39% à 2,68% du total. Le nombre de travailleurs polonais en Belgique était en hausse de 2012 à 2017 (de 0,8% à 1%) mais a diminué fortement depuis et est même retombé à 0,85% cette année, selon Partena Professional. Les travailleurs italiens sont passés de 2,5% du total en 2012 à 2,09% aujourd'hui. "Les travailleurs étrangers représentent une partie très importante de notre économie. Si les bouleversements sociétaux qu'ont été le Brexit et le coronavirus ont eu un impact différencié sur leur nombre en Belgique, nous ne devrions pas connaître une situation similaire à l'exode britannique. Nous observons d'ailleurs une grande augmentation des travailleurs venant des pays de l'Est. La Pologne fait figure d'exception, et c'est notamment lié au développement social et salarial que connaît le pays, qui permet à ses travailleurs de trouver de bons emplois dans leur pays", explique Wim Demey, Customer Intelligence Manager chez Partena Professional.