Plus précisément, quatre télétravailleurs sur 10 en font en moyenne un jour par semaine, et deux sur 10 deux jours, tandis qu'un sur trois le fait sporadiquement, selon cette enquête réalisée auprès de 1.000 personnes.

Autre constat: les personnes qui pratiquent le télétravail se disent satisfaites et souhaitent continuer à en faire. Environ 36% d'entre elles estiment que le principal avantage est un gain de temps. Un télétravailleur sur six remarque également un meilleur équilibre vie privée-vie professionnelle.

En termes de mobilité, seuls la moitié des télétravailleurs utilisent habituellement la voiture comme principal mode de transport vers leur bureau, contre 33% pour les transports en commun et 15% à vélo. Il ressort également que plus les gens habitent loin, plus ils y ont recours.

Pour Vias et le SPF Mobilité et Transports, la situation est "perfectible" en Belgique. En effet, à Bruxelles, par exemple, 40% des travailleurs font aujourd'hui du télétravail, alors que 68% disent avoir un emploi qui le leur permettrait. Les provinces où l'on recense le moins de télétravailleurs sont le Limbourg et le Luxembourg.

Les deux organismes voient dans le télétravail des effets bénéfiques sur la sécurité routière et une partie de la solution "pour démêler la mobilité". A l'occasion de cette première Journée nationale du télétravail, elles relancent par ailleurs leur site www.teletravailler.be, qui a vu le jour en début d'année afin d'encourager le télétravail