Selon Jan Dekeyser, qui dirige Adecco Belgique, la demande du monde des affaires en matière de soutien du personnel est plus forte que jamais. Et il s'attend à ce que cela ne fasse qu'augmenter en 2022. La crise du coronavirus a en effet donné un nouvel élan à la "guerre des talents", constate-t-il. En raison de l'actuelle pénurie de main-d'oeuvre, les entreprises éprouvent beaucoup de difficultés à trouver les bonnes personnes. Adecco entend y répondre par son recrutement et recherche dès lors des experts en ressources humaines supplémentaires. "L'objectif est, d'une part, de compléter la réserve de travailleurs intérimaires et, d'autre part, d'aider les petites et grandes entreprises avec des activités qui se situent en dehors de leur zone de confort par le biais de l'externalisation", indique le document. "Avec la crise du coronavirus, le recrutement permanent est devenu plus important pour de nombreuses entreprises. C'est pourquoi nous avons commencé à nous y intéresser de plus près", explique Jan Dekeyser. "En outre, la demande d'externalisation a augmenté. Les entreprises veulent pouvoir se concentrer sur leur activité principale. Le fait de ne plus avoir à se préoccuper, par exemple, de la gestion des dossiers ou de la gestion d'un centre d'appels - et donc de trouver les bonnes personnes pour cela - est devenu une raison importante pour les entreprises de faire appel plus rapidement à une assistance externe."

Selon Jan Dekeyser, qui dirige Adecco Belgique, la demande du monde des affaires en matière de soutien du personnel est plus forte que jamais. Et il s'attend à ce que cela ne fasse qu'augmenter en 2022. La crise du coronavirus a en effet donné un nouvel élan à la "guerre des talents", constate-t-il. En raison de l'actuelle pénurie de main-d'oeuvre, les entreprises éprouvent beaucoup de difficultés à trouver les bonnes personnes. Adecco entend y répondre par son recrutement et recherche dès lors des experts en ressources humaines supplémentaires. "L'objectif est, d'une part, de compléter la réserve de travailleurs intérimaires et, d'autre part, d'aider les petites et grandes entreprises avec des activités qui se situent en dehors de leur zone de confort par le biais de l'externalisation", indique le document. "Avec la crise du coronavirus, le recrutement permanent est devenu plus important pour de nombreuses entreprises. C'est pourquoi nous avons commencé à nous y intéresser de plus près", explique Jan Dekeyser. "En outre, la demande d'externalisation a augmenté. Les entreprises veulent pouvoir se concentrer sur leur activité principale. Le fait de ne plus avoir à se préoccuper, par exemple, de la gestion des dossiers ou de la gestion d'un centre d'appels - et donc de trouver les bonnes personnes pour cela - est devenu une raison importante pour les entreprises de faire appel plus rapidement à une assistance externe."