Random House est l'éditeur numéro un aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, tandis que Penguin est célèbre à travers le monde et bien implanté sur les marchés en forte croissance. Leur fusion permettra la création du premier éditeur d'ouvrages d'intérêt général au monde, assurent les deux groupes.

Les activités des deux entreprises seront regroupées dans une coentreprise baptisée Penguin Random House, dont Bertelsmann détiendra 53% et Pearson 47%, ont-ils indiqué dans des communiqués séparés.

La coentreprise exclura les activités de publication généraliste de Bertelsmann en Allemagne et Pearson conservera la marque Penguin pour ses ouvrages d'éducation à travers le monde.

L'opération reste soumise au feu vert de différentes autorités et sa finalisation est attendue au second semestre de 2013.

Le groupe de médias News Corporation du magnat des médias Rupert Murdoch était intéressé par le rachat de Penguin, ce qui risquait de faire échouer la fusion, affirmait dimanche le Wall Street Journal.

Avec Belga

Random House est l'éditeur numéro un aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, tandis que Penguin est célèbre à travers le monde et bien implanté sur les marchés en forte croissance. Leur fusion permettra la création du premier éditeur d'ouvrages d'intérêt général au monde, assurent les deux groupes. Les activités des deux entreprises seront regroupées dans une coentreprise baptisée Penguin Random House, dont Bertelsmann détiendra 53% et Pearson 47%, ont-ils indiqué dans des communiqués séparés. La coentreprise exclura les activités de publication généraliste de Bertelsmann en Allemagne et Pearson conservera la marque Penguin pour ses ouvrages d'éducation à travers le monde. L'opération reste soumise au feu vert de différentes autorités et sa finalisation est attendue au second semestre de 2013. Le groupe de médias News Corporation du magnat des médias Rupert Murdoch était intéressé par le rachat de Penguin, ce qui risquait de faire échouer la fusion, affirmait dimanche le Wall Street Journal. Avec Belga