Le groupe média, qui édite notamment les magazines Le Vif L'Express et Trends Tendances, a particulièrement souffert de la baisse des dépenses publicitaires. Ce recul a atteint les 10 pc dans le secteur "médias audiovisuels", dont le chiffre d'affaires a chuté de 7,7 pc.

La division "médias imprimés", elle, a vu son chiffre d'affaires
baisser de 4,6 pc, le chiffre d'affaires des différents sites internet
ayant enregistré son premier recul (-2,7 pc).

"La situation économique précaire fait toujours régner l'incertitude sur le marché publicitaire. Cette situation, qui a pris cours au
deuxième trimestre 2012, se poursuit et influencera les résultats de l'exercice tout entier", a commenté Roularta dans un communiqué.

Dans ce contexte, "des mesures sont prises dans tous les
départements afin d'améliorer les marges, surtout en créant de nouvelles synergies au sein du groupe et en procédant à des adaptations qui produiront leurs effets en 2013", a-t-il ajouté.

Avec Belga

Le groupe média, qui édite notamment les magazines Le Vif L'Express et Trends Tendances, a particulièrement souffert de la baisse des dépenses publicitaires. Ce recul a atteint les 10 pc dans le secteur "médias audiovisuels", dont le chiffre d'affaires a chuté de 7,7 pc. La division "médias imprimés", elle, a vu son chiffre d'affaires baisser de 4,6 pc, le chiffre d'affaires des différents sites internet ayant enregistré son premier recul (-2,7 pc). "La situation économique précaire fait toujours régner l'incertitude sur le marché publicitaire. Cette situation, qui a pris cours au deuxième trimestre 2012, se poursuit et influencera les résultats de l'exercice tout entier", a commenté Roularta dans un communiqué. Dans ce contexte, "des mesures sont prises dans tous les départements afin d'améliorer les marges, surtout en créant de nouvelles synergies au sein du groupe et en procédant à des adaptations qui produiront leurs effets en 2013", a-t-il ajouté. Avec Belga