Le personnel qui contrôle les passagers et les bagages à main menaçait de mener des actions dans les aéroports dès samedi. Un préavis de grève venait en effet à échéance ce vendredi. Ces travailleurs réclament de meilleures rémunérations pour leur charge de travail et les horaires atypiques auxquels ils sont soumis. Une grève de leur part aurait pu provoquer de très longues files au départ. Le préavis a toutefois été suspendu, tout comme d'éventuelles actions, durant les vacances de Pâques, d'après Mathieu London, permanent de la Centrale générale de la FGTB. Une réunion de négociation a eu lieu mardi après-midi, lors de laquelle les employeurs du secteur (principalement Securitas et Group 4) ont déposé une proposition sur la table. Celle-ci va à présent être présentée aux travailleurs, qui voteront ensuite. Le dépouillement est prévu le 23 avril, précise le syndicaliste socialiste. "Nous verrons alors si le texte est approuvé ou non."