En quatre ans et demi à la tête de l'avionneur américain, Dennis Muilenburg a déjà empoché des dizaines de millions de dollars, majoritairement sous la forme d'actions et de bonus auxquels s'ajoutent une plantureuse pension complémentaire et une somme de 8.300 dollars destinée à préparer sa déclaration fiscale de l'année suivant son départ du groupe.

Dennis Muilenburg, empêtré depuis plusieurs mois dans la crise du 737 MAX, a démissionné hier/lundi. "Le conseil d'administration a décidé qu'un changement de direction était nécessaire pour restaurer la confiance dans la société alors qu'elle s'efforce de rétablir les liens avec les autorités de réglementation, les clients et toutes les autres parties prenantes", a précisé le groupe dans un communiqué.

En quatre ans et demi à la tête de l'avionneur américain, Dennis Muilenburg a déjà empoché des dizaines de millions de dollars, majoritairement sous la forme d'actions et de bonus auxquels s'ajoutent une plantureuse pension complémentaire et une somme de 8.300 dollars destinée à préparer sa déclaration fiscale de l'année suivant son départ du groupe. Dennis Muilenburg, empêtré depuis plusieurs mois dans la crise du 737 MAX, a démissionné hier/lundi. "Le conseil d'administration a décidé qu'un changement de direction était nécessaire pour restaurer la confiance dans la société alors qu'elle s'efforce de rétablir les liens avec les autorités de réglementation, les clients et toutes les autres parties prenantes", a précisé le groupe dans un communiqué.