Sur les six premiers mois de l'année, l'opérateur a réalisé un chiffre d'affaires en progression de 1,5%, à 20,57 milliards d'euros.

Le groupe a affiché un excédent brut d'exploitation une fois sortis ses contrats de location (ou EbtidaaL, pour "after lease"), qui lui sert d'étalon pour ses prévisions internes, en hausse de 0,8%, sur une base comparable, à 5,96 milliards d'euros.

C'est sur le continent africain que le groupe connaît la plus forte croissance de ses ventes, de 8,4%, principalement grâce à une progression de ses abonnés 4G, et de la consommation de données qui va avec, ainsi que de la base de clients actifs sur le services Orange Money.

Les ventes sur le marché 'entreprises' profitent des acquisitions réalisées sur le semestre dans le domaine de la cybersécurité et de la cyberdéfense, avec le rachat du néerlandais SecureLink, annoncé début mai, et du britannique SecureData en février dernier.

Orange Belgium avait indiqué mercredi avoir enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 1,9%, à 318,9 millions d'euros, au deuxième trimestre 2019 tandis que son revenu brut d'exploitation, en glissement trimestriel, a bondi de 18,2%.