Orange a lancé sa marque distincte "Hey!" en septembre dernier. Celle-ci propose uniquement un abonnement mobile à un prix qui se veut compétitif, et donc pas d'offre prépayée.

La marque est 100% numérique, uniquement disponible en ligne. Six mois après son lancement, l'opérateur souhaite utiliser Hey! pour se concentrer encore davantage sur les jeunes n'ayant besoin que d'un abonnement mobile, et non d'une offre convergente, et utilisant beaucoup de données mobiles. Elle veut leur proposer "le plus de data possible pour le prix le plus bas possible", selon les mots de Christophe Dujardin, Chief Consumer Business Officer d'Orange.

Un segment sur lequel la concurrence vient principalement de Mobile Vikings, récemment devenu une filiale de Proximus. Pour se démarquer, Hey! lance ce lundi un mois de promotion au cours duquel tous les nouveaux clients qui s'abonneront à une des offres de la marque bénéficieront d'une réduction sur leur abonnement pendant deux ans.

Après ce mois, la promotion ne sera plus réservée qu'aux jeunes, qui continueront à bénéficier de la réduction jusqu'à leur 26e anniversaire. Pour les clients existants, il faut faire la démarche de demander soi-même la réduction. Pour souscrire à une des offres, le jeune doit avoir minimum 18 ans.

Concurrencer Mobile Vikings

Hey! offre des réductions de 2 ou 5 euros par mois : l'abonnement mensuel de 7 euros (60 minutes d'appels, 500 SMS, 1 GB) coûtera 5 euros, celui de 15 euros (appels/SMS illimités, 10 GB) passe à 10 euros et l'offre à 25 euros (appels/SMS illimités, 40 GB) reviendra à 20 euros. La particularité de Hey! est en outre que les clients reçoivent davantage de données en fonction de leur fidélité à la marque. Ainsi, après un an, les 40 GB de données pour l'abonnement le plus cher deviennent 80 GB.

Pour Christophe Dujardin, il s'agit de "l'offre la plus agressive sur le marché sur ce segment". Le responsable pour la division consommateurs d'Orange affirme que les clients ont été écoutés. Hey! peut encore évoluer à l'avenir si les clients ont certaines attentes, affirme-t-il ainsi. Et une application mobile sera en outre lancée début juillet. Cependant, déclencher une véritable guerre des prix n'est pas l'ambition, à en croire Christophe Dujardin. "Nous ne cherchons pas à être les moins chers en soi, mais à répondre aux besoins du groupe cible."

Orange a lancé sa marque distincte "Hey!" en septembre dernier. Celle-ci propose uniquement un abonnement mobile à un prix qui se veut compétitif, et donc pas d'offre prépayée. La marque est 100% numérique, uniquement disponible en ligne. Six mois après son lancement, l'opérateur souhaite utiliser Hey! pour se concentrer encore davantage sur les jeunes n'ayant besoin que d'un abonnement mobile, et non d'une offre convergente, et utilisant beaucoup de données mobiles. Elle veut leur proposer "le plus de data possible pour le prix le plus bas possible", selon les mots de Christophe Dujardin, Chief Consumer Business Officer d'Orange. Un segment sur lequel la concurrence vient principalement de Mobile Vikings, récemment devenu une filiale de Proximus. Pour se démarquer, Hey! lance ce lundi un mois de promotion au cours duquel tous les nouveaux clients qui s'abonneront à une des offres de la marque bénéficieront d'une réduction sur leur abonnement pendant deux ans. Après ce mois, la promotion ne sera plus réservée qu'aux jeunes, qui continueront à bénéficier de la réduction jusqu'à leur 26e anniversaire. Pour les clients existants, il faut faire la démarche de demander soi-même la réduction. Pour souscrire à une des offres, le jeune doit avoir minimum 18 ans. Hey! offre des réductions de 2 ou 5 euros par mois : l'abonnement mensuel de 7 euros (60 minutes d'appels, 500 SMS, 1 GB) coûtera 5 euros, celui de 15 euros (appels/SMS illimités, 10 GB) passe à 10 euros et l'offre à 25 euros (appels/SMS illimités, 40 GB) reviendra à 20 euros. La particularité de Hey! est en outre que les clients reçoivent davantage de données en fonction de leur fidélité à la marque. Ainsi, après un an, les 40 GB de données pour l'abonnement le plus cher deviennent 80 GB. Pour Christophe Dujardin, il s'agit de "l'offre la plus agressive sur le marché sur ce segment". Le responsable pour la division consommateurs d'Orange affirme que les clients ont été écoutés. Hey! peut encore évoluer à l'avenir si les clients ont certaines attentes, affirme-t-il ainsi. Et une application mobile sera en outre lancée début juillet. Cependant, déclencher une véritable guerre des prix n'est pas l'ambition, à en croire Christophe Dujardin. "Nous ne cherchons pas à être les moins chers en soi, mais à répondre aux besoins du groupe cible."