L'usine anversoise d'Opel, dont la maison mère General Motors a décidé la fermeture, a enregistré l'an dernier un bénéfice, rapporte samedi De Tijd sur base du rapport annuel de GM Belgium.

Malgré la demande faiblissante pour le modèle Astra, assemblé à Anvers, et les troubles sociaux de l'an dernier, Opel Anvers est restée bénéficiaire. Sur l'ensemble de l'année, elle a enregistré un profit de 11,9 millions d'euros.

Pour le délégué syndical Rudi Kennes (FGTB), ces résultats "confirment que GM a tué la poule aux oeufs d'or. La décision de fermeture a été un choix purement politique de la direction de GM !" Selon le syndicaliste, l'usine a presque toujours été bénéficiaire, en dehors des années de crise 2004 et 2007.

Trends.be, avec Belga

L'usine anversoise d'Opel, dont la maison mère General Motors a décidé la fermeture, a enregistré l'an dernier un bénéfice, rapporte samedi De Tijd sur base du rapport annuel de GM Belgium.Malgré la demande faiblissante pour le modèle Astra, assemblé à Anvers, et les troubles sociaux de l'an dernier, Opel Anvers est restée bénéficiaire. Sur l'ensemble de l'année, elle a enregistré un profit de 11,9 millions d'euros.Pour le délégué syndical Rudi Kennes (FGTB), ces résultats "confirment que GM a tué la poule aux oeufs d'or. La décision de fermeture a été un choix purement politique de la direction de GM !" Selon le syndicaliste, l'usine a presque toujours été bénéficiaire, en dehors des années de crise 2004 et 2007.Trends.be, avec Belga