Quelque 800 personnes se croisent les bras sur les sites de Rheinberg et Werne à l'appel du syndicat Verdi.

Les grévistes ont indiqué qu'ils ne reprendraient pas le travail avant jeudi, veille de Noël.

Amazon a réagi en affirmant que ses collaborateurs bénéficiaient déjà de bonnes conditions de travail et a précisé qu'il ne s'inquiétait pas de retards dans les livraisons, car la plupart de ses employés étaient à la tâche.

Quelque 800 personnes se croisent les bras sur les sites de Rheinberg et Werne à l'appel du syndicat Verdi. Les grévistes ont indiqué qu'ils ne reprendraient pas le travail avant jeudi, veille de Noël. Amazon a réagi en affirmant que ses collaborateurs bénéficiaient déjà de bonnes conditions de travail et a précisé qu'il ne s'inquiétait pas de retards dans les livraisons, car la plupart de ses employés étaient à la tâche.