Le groupe aux 70 marques - Louis Vuitton, Fendi, Givenchy, Guerlain ou encore Sephora - a vu son bénéfice net progresser de 11%, à 3,98 milliards d'euros, tandis que ses ventes ont totalisé 37,6 milliards d'euros, en hausse de 5% (et de +6% en données organiques), selon un communiqué publié jeudi.

Le chiffre d'affaires réalisé est légèrement supérieur au consensus du fournisseur de services financiers Factset qui tablait sur 37,38 milliards, mais avait parié sur un résultat net de 4,02 milliards.

Le résultat opérationnel courant du groupe est pour sa part en progression de 6%, à 7,02 milliards d'euros, tandis que le cashflow (flux de trésorerie) disponible croît de 8%, à 3,974 milliards d'euros.

"LVMH réalise une excellente performance en 2016 dans un contexte d'instabilité géopolitique et économique. Dans un environnement qui reste incertain, nous pouvons compter sur la désirabilité de nos marques et l'agilité de nos équipes pour renforcer encore en 2017 notre avance dans l'univers des produits de haute qualité", a commenté le PDG Bernard Arnault, cité dans le communiqué.

Si le groupe ne donne pas de perspectives chiffrées pour l'année en cours, il fait part de sa "confiance prudente" tout en se "fixant à nouveau comme objectif de renforcer son avance sur le marché mondial du luxe".

La Mode et Maroquinerie - pilier du groupe - finit l'année avec une progression organique de 4%, à 12,77 milliards d'euros, alors qu'elle avait stagné au cours du premier semestre.

Le groupe aux 70 marques - Louis Vuitton, Fendi, Givenchy, Guerlain ou encore Sephora - a vu son bénéfice net progresser de 11%, à 3,98 milliards d'euros, tandis que ses ventes ont totalisé 37,6 milliards d'euros, en hausse de 5% (et de +6% en données organiques), selon un communiqué publié jeudi. Le chiffre d'affaires réalisé est légèrement supérieur au consensus du fournisseur de services financiers Factset qui tablait sur 37,38 milliards, mais avait parié sur un résultat net de 4,02 milliards. Le résultat opérationnel courant du groupe est pour sa part en progression de 6%, à 7,02 milliards d'euros, tandis que le cashflow (flux de trésorerie) disponible croît de 8%, à 3,974 milliards d'euros. "LVMH réalise une excellente performance en 2016 dans un contexte d'instabilité géopolitique et économique. Dans un environnement qui reste incertain, nous pouvons compter sur la désirabilité de nos marques et l'agilité de nos équipes pour renforcer encore en 2017 notre avance dans l'univers des produits de haute qualité", a commenté le PDG Bernard Arnault, cité dans le communiqué. Si le groupe ne donne pas de perspectives chiffrées pour l'année en cours, il fait part de sa "confiance prudente" tout en se "fixant à nouveau comme objectif de renforcer son avance sur le marché mondial du luxe". La Mode et Maroquinerie - pilier du groupe - finit l'année avec une progression organique de 4%, à 12,77 milliards d'euros, alors qu'elle avait stagné au cours du premier semestre.