Conjoncture, taux d'emploi, exportations, investissements en R&D, diplômés de l'enseignement supérieur, emplois vacants... toutes ces statistiques sont désormais regroupées sur le Wallomètre de l'Union wallonne des entreprises (UWE). Ce point central doit simplifier l'accès aux données et ainsi, espère l'UWE, objectiver les débats et aider à la prise de décision. " Il y aura toujours des discussions sur les créations d'emploi ou la qualité des emplois, explique Didier Paquot, économiste en chef de l'UWE. Mais au moins, avec le Wallomètre, elles pourront ...

Conjoncture, taux d'emploi, exportations, investissements en R&D, diplômés de l'enseignement supérieur, emplois vacants... toutes ces statistiques sont désormais regroupées sur le Wallomètre de l'Union wallonne des entreprises (UWE). Ce point central doit simplifier l'accès aux données et ainsi, espère l'UWE, objectiver les débats et aider à la prise de décision. " Il y aura toujours des discussions sur les créations d'emploi ou la qualité des emplois, explique Didier Paquot, économiste en chef de l'UWE. Mais au moins, avec le Wallomètre, elles pourront être menées à partir d'une base objective, à partir des mêmes sources statistiques. " Les données proviennent d'Eurostat, de la Banque nationale, du SPF Economie ou des enquêtes conjoncturelles de l'UWE. Elles sont réparties en six rubriques (PIB, conjoncture, entreprises, exportations, R&D, marché du travail, éducation & formation) qui s'ouvrent chaque fois sur un graphique et une petite explication. Des comparaisons avec les autres Régions belges et la moyenne européenne sont également visualisables. " Nous espérons participer ainsi à la culture économique de la Wallonie ", résume Olivier de Wasseige, administrateur-délégué de l'UWE, qui espère que ces données seront utilisées dans les écoles et les universités. Le site rassemble une vingtaine d'indicateurs mais ceux-ci changeront peut-être au fil du temps, en fonction des demandes des utilisateurs et de l'évolution de l'actualité. Il ne serait, par exemple, pas surprenant que des données environnementales ou énergétiques rejoignent un jour le Wallomètre. Le Wallomètre va toutefois plus loin que le " simple " portail statistique. Il comprend un onglet d'actualités via lequel les patrons wallons apporteront leur éclairage sur les débats médiatiques du moment. L'UWE y rappelle aussi les 20 mesures qu'elle a suggérées au nouveau gouvernement wallon, en faisant chaque fois le point sur l'évolution du dossier : lancement d'auditions au Parlement, passage en première lecture, etc. " Nous ne portons pas de jugement, nous assurons le suivi ", précise Didier Paquot. Il n'y donc pas de commentaire du style " c'est bien avancé " ou " ça traîne ". Unique exception : un signe de validation quand la mesure devient effective, ce qui est le cas, par exemple, pour la délimitation des zones franches (publiée au Moniteur le 31 octobre dernier). Cela dit, tout en jouant la carte de la sobriété, l'UWE n'est pas naïve non plus. Elle convient que cette publication sert aussi à " montrer qu'on a de la suite dans les idées ". " Le suivi des 20 mesures et les statistiques du Wallomètre, c'est aussi un aiguillon, conclut Didier Paquot. Nous espérons que les parlementaires, les cabinets ministériels, les journalistes ou les étudiants viendront y puiser des informations utiles. "