Des perquisitions ont été menées samedi et dimanche à l'entreprise et au domicile des gérants. Un homme de 47 ans et son partenaire de 37 ans ont été placés sous mandat d'arrêt pour suspicion de fraude informatique, falsifications fiscales et fraude à la TVA. "Il y a de sérieuses indications que le système informatique utilisé par l'entreprise pour ses factures et bons de livraisons a été abusivement utilisé de sorte que les quantités indiquées étaient inférieures aux quantités réellement livrées", a expliqué le parquet. "Concernant d'éventuelles infractions aux règles relatives à la sécurité alimentaire, l'enquête se poursuit."