Son chiffre d'affaires s'est quant à lui contracté de 4,8% à 43 milliards de francs suisses, la force de cette monnaie ayant impacté les ventes à hauteur de 8,8%, a indiqué le groupe basé à Vevey, sur les rives du lac Léman. Sa croissance organique, considérée comme un indicateur clé de sa performance, a quant à elle affiché une hausse de 4,7%. "Nous avons réalisé une croissance organique solide et générale, portée par la croissance interne réelle et l'adaptation des prix, dans un environnement commercial qui reste encore très volatil", a déclaré son directeur général, Paul Bulcke, cité dans le communiqué.

La croissance interne réelle du groupe s'est chiffrée à 2,9% sur la période tandis que les hausses de prix ont contribué à sa performance à hauteur de 1,8%. Le groupe a confirmé ses objectifs pour l'année en cours, prévoyant une croissance organique d'environ 5% ainsi qu'une amélioration des marges, du bénéfice par action à taux de change constants et de la rentabilité du capital. Nestlé a par ailleurs annoncé un programme de rachat d'actions de 8 milliards de francs suisses, qui doit débuter cette année et se poursuivre en 2015.

Son chiffre d'affaires s'est quant à lui contracté de 4,8% à 43 milliards de francs suisses, la force de cette monnaie ayant impacté les ventes à hauteur de 8,8%, a indiqué le groupe basé à Vevey, sur les rives du lac Léman. Sa croissance organique, considérée comme un indicateur clé de sa performance, a quant à elle affiché une hausse de 4,7%. "Nous avons réalisé une croissance organique solide et générale, portée par la croissance interne réelle et l'adaptation des prix, dans un environnement commercial qui reste encore très volatil", a déclaré son directeur général, Paul Bulcke, cité dans le communiqué. La croissance interne réelle du groupe s'est chiffrée à 2,9% sur la période tandis que les hausses de prix ont contribué à sa performance à hauteur de 1,8%. Le groupe a confirmé ses objectifs pour l'année en cours, prévoyant une croissance organique d'environ 5% ainsi qu'une amélioration des marges, du bénéfice par action à taux de change constants et de la rentabilité du capital. Nestlé a par ailleurs annoncé un programme de rachat d'actions de 8 milliards de francs suisses, qui doit débuter cette année et se poursuivre en 2015.