Après l'échec de son vaccin, Merck MSD prend sa revanche avec la mise au point, en collaboration avec Ridgeback, une biotech de Miami, du Monulpiravir, le premier médicament en prise orale contre le covid.

Quatre gélules le matin et le soir deux fois par jour pendant cinq jours permettent de réduire les hospitalisations et les décès de moitié face à tous les variants connus.

Comme il abaisse la charge virale chez le patient, ce médicament pourrait aussi diminuer fortement la circulation du virus. Les résultats de la phase III des essais cliniques sont tellement bons que le laboratoire va demander une autorisation d'urgence auprès de la FDA américaine. Dix millions de doses seront disponibles d'ici à la fin de l'année.

Après l'échec de son vaccin, Merck MSD prend sa revanche avec la mise au point, en collaboration avec Ridgeback, une biotech de Miami, du Monulpiravir, le premier médicament en prise orale contre le covid. Quatre gélules le matin et le soir deux fois par jour pendant cinq jours permettent de réduire les hospitalisations et les décès de moitié face à tous les variants connus. Comme il abaisse la charge virale chez le patient, ce médicament pourrait aussi diminuer fortement la circulation du virus. Les résultats de la phase III des essais cliniques sont tellement bons que le laboratoire va demander une autorisation d'urgence auprès de la FDA américaine. Dix millions de doses seront disponibles d'ici à la fin de l'année.