"Nous avons confirmé que les services impactés se sont rétablis et restent stables", a tweeté le groupe informatique via un compte répertoriant les incidents.

"Nous enquêtons sur un impact potentiel sur le service en ligne Exchange (un logiciel pour serveur de messagerie électronique, NDLR)", a ajouté l'entreprise.

L'outil de travail collaboratif Teams ou la messagerie Outlook ont été largement perturbés mercredi matin par la panne.

Près de trois heures après les premiers signalements, Microsoft avait affirmé sur Twitter avoir "annulé" une mise à jour récente de configuration à l'origine du problème, selon l'entreprise.

Sur Twitter, de nombreux utilisateurs à travers le monde s'étaient plaints de ne pouvoir accéder à leurs outils habituels.

Sur le site spécialisé Downdetector, des incidents ont été signalés aux Etats-Unis et en Europe pour plusieurs autres services appartenant à Microsoft, de la plateforme de jeux Xbox Live au réseau social LinkedIn. Mais le nombre de signalements a décru au fil de la journée.

Microsoft a annoncé mi-janvier qu'il allait licencier environ 10.000 employés d'ici fin mars (soit un peu moins de 5% de ses effectifs), invoquant la conjoncture économique et les changements de priorités de ses clients. Le groupe a vu sa croissance décélérer et ses bénéfices diminuer lors du dernier trimestre 2022, selon ses résultats publiés mardi, signe que la conjoncture économique finit par rattraper même les géants du cloud.

"Nous avons confirmé que les services impactés se sont rétablis et restent stables", a tweeté le groupe informatique via un compte répertoriant les incidents."Nous enquêtons sur un impact potentiel sur le service en ligne Exchange (un logiciel pour serveur de messagerie électronique, NDLR)", a ajouté l'entreprise. L'outil de travail collaboratif Teams ou la messagerie Outlook ont été largement perturbés mercredi matin par la panne.Près de trois heures après les premiers signalements, Microsoft avait affirmé sur Twitter avoir "annulé" une mise à jour récente de configuration à l'origine du problème, selon l'entreprise. Sur Twitter, de nombreux utilisateurs à travers le monde s'étaient plaints de ne pouvoir accéder à leurs outils habituels. Sur le site spécialisé Downdetector, des incidents ont été signalés aux Etats-Unis et en Europe pour plusieurs autres services appartenant à Microsoft, de la plateforme de jeux Xbox Live au réseau social LinkedIn. Mais le nombre de signalements a décru au fil de la journée. Microsoft a annoncé mi-janvier qu'il allait licencier environ 10.000 employés d'ici fin mars (soit un peu moins de 5% de ses effectifs), invoquant la conjoncture économique et les changements de priorités de ses clients. Le groupe a vu sa croissance décélérer et ses bénéfices diminuer lors du dernier trimestre 2022, selon ses résultats publiés mardi, signe que la conjoncture économique finit par rattraper même les géants du cloud.