Si les Belges renouent avec les voyages à l'étranger, le nombre de vacanciers reste toutefois inférieur à celui de fin 2019, avant la crise sanitaire. Chez TUI, les voyageurs sont ainsi 40% moins nombreux. "Ces chiffres sont néanmoins supérieurs à ceux de Noël 2020, lorsque les avis négatifs de voyage avaient restreint les déplacements", précise le tour-opérateur, qui y voit un signe de "la confiance croissante des Belges pour des vacances à l'étranger en toute sécurité, dans le respect des mesures en place".

Neckermann constate la même tendance. "En comparaison avec les vagues de Covid-19 précédentes, on voit maintenant que les réservations se poursuivent", avance sa porte-parole Leen Segers.

Au dernier moment

Bien souvent, les vacanciers attendent la dernière minute pour réserver. "Les réservations se font très tard en raison notamment de l'incertitude liée à l'administration de la troisième dose de vaccin", explique Pierre Fivet, porte-parole de la fédération des tour-opérateurs ABTO. Chez TUI et Neckermann, les clients attendent également afin de tenir compte des dernières mesures de restriction sanitaire et d'être certains de pouvoir partir, avancent les deux tour-opérateurs.

Pour les prochaines vacances de Noël et Nouvel An, l'Espagne reste la destination ensoleillée la plus prisée, avec Tenerife, la Costa Blanca (Benidorm) et la Costa del Sol comme points de chute privilégiés.

Le ski a la cote

Les sports d'hiver attirent toujours presque autant de vacanciers qu'avant la crise sanitaire. TUI n'enregistre ainsi que 9% de réservations en moins par rapport aux vacances de Noël 2019. Les Alpes françaises remportent toujours les faveurs des amateurs de glisse. En cette fin d'année, 65% des skieurs s'y rendront, surtout au cours de la deuxième semaine de vacances, lorsque les vacances scolaires françaises sont terminées.

L'Autriche, en revanche, perd un tiers de vacanciers chez TUI, en raison des mesures sanitaires strictes. Sunweb constate quelques réservations supplémentaires depuis la levée du confinement, tandis que Neckermann mise sur des réservations tardives, au profit plutôt des vacances de carnaval ou de Pâques, des périodes traditionnellement plus populaires pour les sports d'hiver.

Les tour-opérateurs notent par ailleurs un intérêt pour la semaine supplémentaire de vacances de Noël. Selon l'ABTO, les voyages durant cette semaine sont jusqu'à 50% moins chers. TUI enregistre une centaine de réservations par jour pour cette semaine supplémentaire, tandis que Sunweb constate une forte augmentation du nombre de départs prévus les 18, 19 et 20 décembre.

Si les Belges renouent avec les voyages à l'étranger, le nombre de vacanciers reste toutefois inférieur à celui de fin 2019, avant la crise sanitaire. Chez TUI, les voyageurs sont ainsi 40% moins nombreux. "Ces chiffres sont néanmoins supérieurs à ceux de Noël 2020, lorsque les avis négatifs de voyage avaient restreint les déplacements", précise le tour-opérateur, qui y voit un signe de "la confiance croissante des Belges pour des vacances à l'étranger en toute sécurité, dans le respect des mesures en place". Neckermann constate la même tendance. "En comparaison avec les vagues de Covid-19 précédentes, on voit maintenant que les réservations se poursuivent", avance sa porte-parole Leen Segers.Au dernier moment Bien souvent, les vacanciers attendent la dernière minute pour réserver. "Les réservations se font très tard en raison notamment de l'incertitude liée à l'administration de la troisième dose de vaccin", explique Pierre Fivet, porte-parole de la fédération des tour-opérateurs ABTO. Chez TUI et Neckermann, les clients attendent également afin de tenir compte des dernières mesures de restriction sanitaire et d'être certains de pouvoir partir, avancent les deux tour-opérateurs. Pour les prochaines vacances de Noël et Nouvel An, l'Espagne reste la destination ensoleillée la plus prisée, avec Tenerife, la Costa Blanca (Benidorm) et la Costa del Sol comme points de chute privilégiés. Le ski a la coteLes sports d'hiver attirent toujours presque autant de vacanciers qu'avant la crise sanitaire. TUI n'enregistre ainsi que 9% de réservations en moins par rapport aux vacances de Noël 2019. Les Alpes françaises remportent toujours les faveurs des amateurs de glisse. En cette fin d'année, 65% des skieurs s'y rendront, surtout au cours de la deuxième semaine de vacances, lorsque les vacances scolaires françaises sont terminées. L'Autriche, en revanche, perd un tiers de vacanciers chez TUI, en raison des mesures sanitaires strictes. Sunweb constate quelques réservations supplémentaires depuis la levée du confinement, tandis que Neckermann mise sur des réservations tardives, au profit plutôt des vacances de carnaval ou de Pâques, des périodes traditionnellement plus populaires pour les sports d'hiver. Les tour-opérateurs notent par ailleurs un intérêt pour la semaine supplémentaire de vacances de Noël. Selon l'ABTO, les voyages durant cette semaine sont jusqu'à 50% moins chers. TUI enregistre une centaine de réservations par jour pour cette semaine supplémentaire, tandis que Sunweb constate une forte augmentation du nombre de départs prévus les 18, 19 et 20 décembre.