Le dieselgate, qui avait vu VW placer des logiciels truqueurs pour satisfaire aux tests d'émission, semble être devenu de l'histoire ancienne. "Nous avons dernière nous le meilleur semestre de notre histoire", se réjouit le directeur des ventes, Fred Kappler.

Ce dernier met toutefois en garde contre les nouvelles normes d'émissions, qui pourraient entraîner des retards de livraisons au second semestre et peser sur les ventes. Le plus grand marché d'exportation de VW, la Chine, a vu le groupe écouler près de deux millions de nouveaux véhicules, ce qui correspond à une progression de 9,2% par rapport au premier semestre 2017.

Au Brésil, la progression des ventes atteint même 22,6%, à 174.400 unités. Le marché russe a connu une croissance de plus de 10% alors que sur son marché domestique, l'Allemagne, la hausse a été contenue à 4,6%. Fait notable: les ventes de véhicules diesel sont à nouveau en hausse, après deux années de recul. Au deuxième trimestre, 38% des nouvelles immatriculations en Allemagne étaient des voitures roulant au diesel. Une évolution due à l'introduction d'une série de nouveaux modèles, estime le groupe.

Le dieselgate, qui avait vu VW placer des logiciels truqueurs pour satisfaire aux tests d'émission, semble être devenu de l'histoire ancienne. "Nous avons dernière nous le meilleur semestre de notre histoire", se réjouit le directeur des ventes, Fred Kappler. Ce dernier met toutefois en garde contre les nouvelles normes d'émissions, qui pourraient entraîner des retards de livraisons au second semestre et peser sur les ventes. Le plus grand marché d'exportation de VW, la Chine, a vu le groupe écouler près de deux millions de nouveaux véhicules, ce qui correspond à une progression de 9,2% par rapport au premier semestre 2017. Au Brésil, la progression des ventes atteint même 22,6%, à 174.400 unités. Le marché russe a connu une croissance de plus de 10% alors que sur son marché domestique, l'Allemagne, la hausse a été contenue à 4,6%. Fait notable: les ventes de véhicules diesel sont à nouveau en hausse, après deux années de recul. Au deuxième trimestre, 38% des nouvelles immatriculations en Allemagne étaient des voitures roulant au diesel. Une évolution due à l'introduction d'une série de nouveaux modèles, estime le groupe.