La direction de Makro avait annoncé, il y a plusieurs mois, un plan de restructuration, qui passe par la possible suppression de 505 emplois et s'accompagne d'un investissement global de 61 millions d'euros. Makro prévoit de se recentrer sur le "good food" (assortiment d'aliments de qualité), le segment "party" qui regroupe tout ce qui touche à la fête et le département "home". Fin 2016, direction et syndicats ont trouvé un accord ouvrant la voie à des prépensions à partir de 55 ans.

Les travaux de transformation débuteront mi-janvier dans les magasins Makro et devraient être terminés d'ici fin mai.

La direction de Makro avait annoncé, il y a plusieurs mois, un plan de restructuration, qui passe par la possible suppression de 505 emplois et s'accompagne d'un investissement global de 61 millions d'euros. Makro prévoit de se recentrer sur le "good food" (assortiment d'aliments de qualité), le segment "party" qui regroupe tout ce qui touche à la fête et le département "home". Fin 2016, direction et syndicats ont trouvé un accord ouvrant la voie à des prépensions à partir de 55 ans. Les travaux de transformation débuteront mi-janvier dans les magasins Makro et devraient être terminés d'ici fin mai.