Le groupe de Chicago a dégagé un bénéfice net de 1,51 milliard de dollars, en hausse de 1,3% sur un an, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, de 2,05 dollars, conforme aux attentes. S'il a légèrement reculé de 0,23%, à 5,34 milliards de dollars du fait du dollar fort, le chiffre d'affaires est supérieur aux 5,33 milliards anticipés par les marchés.

Les regards étaient surtout tournés vers un autre indicateur permettant de jauger la santé de l'activité et de la rentabilité: les ventes à magasins comparables, c'est-à-dire ceux ouverts sans discontinuer lors des 13 derniers mois (période de référence de l'entreprise). Ces ventes ont augmenté de 6,5% au deuxième trimestre, davantage que la hausse de 5,1% attendue par les marchés, a indiqué McDonald's.

A Wall Street, le titre gagnait près de 2% dans les échanges électroniques de pré-séance.