Il remplace Matthias Müller, arrivé à la rescousse en 2015 en plein scandale des moteurs diesel truqués, selon un communiqué publié à l'issue d'une réunion du conseil de surveillance de VW.