Le verdict du Centre belge d'arbitrage et de médiation (Cepani) est tombé vendredi après la fermeture des marchés américains.

Perrigo, qui avait déboursé 3,8 milliards d'euros sur la table pour s'offrir le spécialiste flamand des médicaments sans prescription, estime que Marc Coucke et Waterland ont présenté de façon fallacieuse les finances d'Omega Pharma pour obtenir un meilleur prix. Le groupe américain réclamait un remboursement de 1,9 milliard d'euros.

Le verdict du Centre belge d'arbitrage et de médiation (Cepani) est tombé vendredi après la fermeture des marchés américains.Perrigo, qui avait déboursé 3,8 milliards d'euros sur la table pour s'offrir le spécialiste flamand des médicaments sans prescription, estime que Marc Coucke et Waterland ont présenté de façon fallacieuse les finances d'Omega Pharma pour obtenir un meilleur prix. Le groupe américain réclamait un remboursement de 1,9 milliard d'euros.