L'excentrique patron en a tout de même profité pour réitérer ses excuses pour le chaos provoqué par toutes ces annulations. Celles-ci sont dues à un nombre élevé de travailleurs de Ryanair qui doivent encore prendre des jours de congé à la fin de la saison d'été. Mais aussi, sans doute, au fait qu'un nombre croissant de pilotes tournent le dos à l'entreprise car ils peuvent exercer leur métier à de meilleures conditions chez des concurrents de la société irlandaise.

Lors de l'assemblée générale des actionnaires, Michael O'Leary a assuré ceux-ci que Ryanair disposait de suffisamment de pilotes en service et que l'entreprise n'avait pas de mal à en trouver de nouveaux. Il a cependant confié que les salaires seraient revus à la hausse dans certaines bases de la compagnie, dont Dublin et Londres.

L'excentrique patron en a tout de même profité pour réitérer ses excuses pour le chaos provoqué par toutes ces annulations. Celles-ci sont dues à un nombre élevé de travailleurs de Ryanair qui doivent encore prendre des jours de congé à la fin de la saison d'été. Mais aussi, sans doute, au fait qu'un nombre croissant de pilotes tournent le dos à l'entreprise car ils peuvent exercer leur métier à de meilleures conditions chez des concurrents de la société irlandaise. Lors de l'assemblée générale des actionnaires, Michael O'Leary a assuré ceux-ci que Ryanair disposait de suffisamment de pilotes en service et que l'entreprise n'avait pas de mal à en trouver de nouveaux. Il a cependant confié que les salaires seraient revus à la hausse dans certaines bases de la compagnie, dont Dublin et Londres.