La candidature de Luc Lallemand, proposée par le gouvernement français et le PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou, avait été approuvée le 24 janvier par l'Autorité de régulation des transports (ART, ex-Arafer).

Luc Lallemand est administrateur délégué et président du comité de direction d'Infrabel depuis 2005. Avant cela, l'homme de 53 ans, titulaire de diplômes d'officier de pont de la marine marchande, d'Ingénieur commercial et d'un troisième cycle en cambisme et finance internationale, a été directeur financier de la SNCB alors encore unitaire, entre 2002 et 2004. Il avait auparavant travaillé dans plusieurs cabinets ministériels socialistes.

L'homme n'arrive pas en territoire inconnu à SNCF Réseau car il a notamment été, de 2007 à 2015, administrateur indépendant de Réseau Ferré de France, le gestionnaire français d'infrastructures ferroviaires, auquel SNCF Réseau a succédé en 2015. Il a également été administrateur de l'opérateur ferroviaire Thalys, de 2002 à 2005, mais aussi président du conseil d'administration du Groupe Vinçotte, président des EIM (European rail Infrastructure Managers) et administrateur indépendant de RATP Dev.

SNCF Réseau gère 30.000 km de lignes dans l'Hexagone. L'équivalent français d'Infrabel compte 54.000 collaborateurs et a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 6,3 milliards d'euros. Fortement endetté, SNCF Réseau est depuis le 1er janvier une société anonyme dépendant de la SNCF, elle-même devenue société anonyme à capitaux publics et faisant figure de holding du groupe ferroviaire national.

AFP-Belga

La candidature de Luc Lallemand, proposée par le gouvernement français et le PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou, avait été approuvée le 24 janvier par l'Autorité de régulation des transports (ART, ex-Arafer). Luc Lallemand est administrateur délégué et président du comité de direction d'Infrabel depuis 2005. Avant cela, l'homme de 53 ans, titulaire de diplômes d'officier de pont de la marine marchande, d'Ingénieur commercial et d'un troisième cycle en cambisme et finance internationale, a été directeur financier de la SNCB alors encore unitaire, entre 2002 et 2004. Il avait auparavant travaillé dans plusieurs cabinets ministériels socialistes. L'homme n'arrive pas en territoire inconnu à SNCF Réseau car il a notamment été, de 2007 à 2015, administrateur indépendant de Réseau Ferré de France, le gestionnaire français d'infrastructures ferroviaires, auquel SNCF Réseau a succédé en 2015. Il a également été administrateur de l'opérateur ferroviaire Thalys, de 2002 à 2005, mais aussi président du conseil d'administration du Groupe Vinçotte, président des EIM (European rail Infrastructure Managers) et administrateur indépendant de RATP Dev. SNCF Réseau gère 30.000 km de lignes dans l'Hexagone. L'équivalent français d'Infrabel compte 54.000 collaborateurs et a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 6,3 milliards d'euros. Fortement endetté, SNCF Réseau est depuis le 1er janvier une société anonyme dépendant de la SNCF, elle-même devenue société anonyme à capitaux publics et faisant figure de holding du groupe ferroviaire national.AFP-Belga