Ces métiers attirent trop peu de candidats ou les personnes intéressées n'ont pas les bonnes qualifications (formation, expérience, connaissances linguistiques), détaille Actiris. Ils peuvent aussi impliquer des conditions de travail difficiles avec un travail lourd ou dangereux, des horaires de week-end ou de nuit, un statut précaire ou encore une rémunération faible.

Dans la liste officielle des fonctions critiques publiée par view.brussels, l'Observatoire bruxellois de l'emploi et de la formation, on retrouve les comptables, gestionnaires d'assurances, carreleurs, chefs de chantier, conducteurs d'engins de chantier, maçons, plafonneurs, gestionnaires d'exploitation informatique, agents de gardiennage, concierges, cuisiniers, serveurs, infirmiers, pharmaciens, enseignants ou encore chauffeurs.

La plupart des professions figurent sur cette liste depuis plusieurs années.

L'office de l'emploi souligne donc que poursuivre une formation ou des études menant à ces métiers en pénurie augmente fortement les chances de trouver un emploi. Pour obtenir un travail dans ces fonctions, il existe également des formations professionnalisantes chez les partenaires d'Actiris ou encore la formation en alternance (secondaire ou supérieur).

Ces métiers attirent trop peu de candidats ou les personnes intéressées n'ont pas les bonnes qualifications (formation, expérience, connaissances linguistiques), détaille Actiris. Ils peuvent aussi impliquer des conditions de travail difficiles avec un travail lourd ou dangereux, des horaires de week-end ou de nuit, un statut précaire ou encore une rémunération faible. Dans la liste officielle des fonctions critiques publiée par view.brussels, l'Observatoire bruxellois de l'emploi et de la formation, on retrouve les comptables, gestionnaires d'assurances, carreleurs, chefs de chantier, conducteurs d'engins de chantier, maçons, plafonneurs, gestionnaires d'exploitation informatique, agents de gardiennage, concierges, cuisiniers, serveurs, infirmiers, pharmaciens, enseignants ou encore chauffeurs. La plupart des professions figurent sur cette liste depuis plusieurs années. L'office de l'emploi souligne donc que poursuivre une formation ou des études menant à ces métiers en pénurie augmente fortement les chances de trouver un emploi. Pour obtenir un travail dans ces fonctions, il existe également des formations professionnalisantes chez les partenaires d'Actiris ou encore la formation en alternance (secondaire ou supérieur).