Les sénateurs PS Ahmed Laaouej, Marie Arena et Louis Siquet veulent obliger les entreprises qui licencient "avec pour seul but d'augmenter leurs bénéfices" de verser des indemnités aux travailleurs.

?

Concrètement, ils proposent "que l'employeur qui procède à un licenciement collectif tout en octroyant aux actionnaires un dividende au cours de l'année qui suit ce licenciement, verse à chaque travailleur licencié une indemnité forfaitaire égale à la rémunération brute de six mois, et ce, sans préjudice des autres indemnités prévues par la loi", selon un communiqué.

?

Les trois sénateurs veulent aussi que ces entreprises remboursent les aides publiques dont elles ont pu bénéficier au cours des cinq derniers exercices comptables précédant le licenciement collectif.

?

Trends.be, avec Belga

Les sénateurs PS Ahmed Laaouej, Marie Arena et Louis Siquet veulent obliger les entreprises qui licencient "avec pour seul but d'augmenter leurs bénéfices" de verser des indemnités aux travailleurs.?Concrètement, ils proposent "que l'employeur qui procède à un licenciement collectif tout en octroyant aux actionnaires un dividende au cours de l'année qui suit ce licenciement, verse à chaque travailleur licencié une indemnité forfaitaire égale à la rémunération brute de six mois, et ce, sans préjudice des autres indemnités prévues par la loi", selon un communiqué.?Les trois sénateurs veulent aussi que ces entreprises remboursent les aides publiques dont elles ont pu bénéficier au cours des cinq derniers exercices comptables précédant le licenciement collectif.?Trends.be, avec Belga