Cette interdiction prendra effet le 16 juin mais il n'est pas exclu que la mise en oeuvre de cette mesure intervienne avant cette date si le président Donald Trump le décidait, a annoncé mercredi le ministère des Transports (DoT). "Les compagnies aériennes américaines ont demandé à reprendre le service (en Chine), à partir du 1er juin. La défaillance du gouvernement chinois à approuver leurs demandes est une violation de l'accord" sur le transport aérien, a fustigé le ministère. Delta Air Lines et United Airlines avaient suspendu en février et en mars leurs vols depuis et vers la Chine en raison de la pandémie de Covid-19, mais souhaitaient reprendre l'activité dans le pays ce mois-ci.

Elles n'ont toujours pas reçu le feu vert des autorités de l'aviation civile chinoise, qui ont en revanche autorisé en mars les compagnies aériennes locales à opérer un vol par semaine depuis et vers un pays étranger. Cette limitation vise à contenir la propagation du virus.

Actuellement, quatre compagnies aériennes chinoises exploitent des vols entre les Etats-Unis et la Chine contre zéro pour les groupes américains, d'après le DoT. La décision américaine intervient en plein regain de tensions entre Pékin et Washington.

Air China, China Eastern, China Southern et Hainan Airlines, précise l'agence Reuters.

Cette interdiction prendra effet le 16 juin mais il n'est pas exclu que la mise en oeuvre de cette mesure intervienne avant cette date si le président Donald Trump le décidait, a annoncé mercredi le ministère des Transports (DoT). "Les compagnies aériennes américaines ont demandé à reprendre le service (en Chine), à partir du 1er juin. La défaillance du gouvernement chinois à approuver leurs demandes est une violation de l'accord" sur le transport aérien, a fustigé le ministère. Delta Air Lines et United Airlines avaient suspendu en février et en mars leurs vols depuis et vers la Chine en raison de la pandémie de Covid-19, mais souhaitaient reprendre l'activité dans le pays ce mois-ci. Elles n'ont toujours pas reçu le feu vert des autorités de l'aviation civile chinoise, qui ont en revanche autorisé en mars les compagnies aériennes locales à opérer un vol par semaine depuis et vers un pays étranger. Cette limitation vise à contenir la propagation du virus. Actuellement, quatre compagnies aériennes chinoises exploitent des vols entre les Etats-Unis et la Chine contre zéro pour les groupes américains, d'après le DoT. La décision américaine intervient en plein regain de tensions entre Pékin et Washington.Air China, China Eastern, China Southern et Hainan Airlines, précise l'agence Reuters.