Le chiffre d'affaires du groupe d'agroalimentaire et de cosmétiques a reculé de 6,5%, à 12,5 milliards d'euros, là où les analystes tablaient sur un chiffre d'affaires de 12,86 milliards d'euros. Les taux de change ont eu un impact négatif de 8,5%, selon Unilever. A périmètre constant, les ventes ont néanmoins augmenté de 3,2%, a précisé dans un communiqué Unilever, qui vend notamment les thés Lipton, les soupes Knorr et les déodorants Rexona. Les volumes ont progressé de 1,9% et les prix de 1,3%.

La croissance a continué à ralentir dans les marchés émergents tandis que les marchés des pays développés ne montrent guère de signes d'amélioration, explique en substance Unilever. Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires est en recul de 2%, à 38 milliards d'euros. Sur cette période, les taux de change ont eu un impact négatif de 5%.

Unilever, fondé en 1930, est présent dans plus de 180 pays et emploie plus de 171.000 personnes à travers le monde.

Le chiffre d'affaires du groupe d'agroalimentaire et de cosmétiques a reculé de 6,5%, à 12,5 milliards d'euros, là où les analystes tablaient sur un chiffre d'affaires de 12,86 milliards d'euros. Les taux de change ont eu un impact négatif de 8,5%, selon Unilever. A périmètre constant, les ventes ont néanmoins augmenté de 3,2%, a précisé dans un communiqué Unilever, qui vend notamment les thés Lipton, les soupes Knorr et les déodorants Rexona. Les volumes ont progressé de 1,9% et les prix de 1,3%. La croissance a continué à ralentir dans les marchés émergents tandis que les marchés des pays développés ne montrent guère de signes d'amélioration, explique en substance Unilever. Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires est en recul de 2%, à 38 milliards d'euros. Sur cette période, les taux de change ont eu un impact négatif de 5%. Unilever, fondé en 1930, est présent dans plus de 180 pays et emploie plus de 171.000 personnes à travers le monde.