Le retrait des entreprises publiques chinoises China Mobile, China Telecom et China Unicom Hong Kong aurait encore accru les tensions entre les États-Unis et la Chine. Le New York Stock Exchange (NYSE) n'explique pas précisément les raisons de ce revirement mais indique avoir annulé sa décision après consultation des autorités réglementaires.

Vendredi dernier, la société avait expliqué se conformer à un décret présidentiel interdisant les transactions sur des entreprises accusées d'êtres mêlées au développement du complexe militaire chinois.

Le retrait des entreprises publiques chinoises China Mobile, China Telecom et China Unicom Hong Kong aurait encore accru les tensions entre les États-Unis et la Chine. Le New York Stock Exchange (NYSE) n'explique pas précisément les raisons de ce revirement mais indique avoir annulé sa décision après consultation des autorités réglementaires. Vendredi dernier, la société avait expliqué se conformer à un décret présidentiel interdisant les transactions sur des entreprises accusées d'êtres mêlées au développement du complexe militaire chinois.